RSS
 

Articles associés au tag ‘Hans Jonas’




Hans Jonas – Essais philosophiques, Du crédo ancien à l’homme technologique

28 fév

jonasPour celui qui cherche à comprendre la pensée de Hans Jonas dans son ensemble, c’est-à-dire dans toute sa richesse et sa diversité thématique, nul doute que « Essais philosophiques, du crédo ancien à l’homme technologique » paru chez Vrin en 2013 constituera un ouvrage incontournable.

Nous y retrouvons d’une part l’ensemble des thèmes chers au philosophe allemand et développés dans son oeuvre majeure « Le Principe Responsabilité », notamment :

  • Les technosciences et la responsabilité nouvelle qui incombe à l’homme de par ses effets, avec un nouveau champ éthique comme horizon
  • La place centrale de la peur (« heuristique de la peur »)
  • La genèse des sciences modernes, l’influence du dualisme d’origine cartésienne et la discrédit de tout finalisme
  • La futurologie, au travers d’une très intéressante étude du rapport qu’entretiennent (ou plus précisément doivent entretenir) la philosophie et l’économie aux buts / fins. Je ne peux m’empêcher ici de citer cette thèse de Jonas :

« L’objet a priori d’un impératif catégorique  inconditionné est la possibilité  continue du système économique lui-même : pas nécessairement  d’un système donné,  mais plutôt  d’une économie viable comme telle. […] L’impératif a priori, dont la forme pourrait être : « Agis de façon telle que les effets de ton action soient compatibles avec la permanence d’un ordre économique », est pour des raisons d’application critique mieux exprimé dans son équivalent négatif : « Agis de façon telle que les effets de ton action ne détruisent pas la possibilité d’une vie économique dans l’avenir » ; ou plus simplement : « Ne compromets pas les conditions de maintien d’une économie viable ». » (p136) : application du principe responsabilité à la sphère économique.

Nous y retrouvons également quelques réflexions bioéthiques, comme par exemple une discussion (pour ne pas dire une violente critique !) sur la définition de la mort comme simple coma irréversible (chapitre 6) ou encore ses réflexions sur les possibilités offertes (ou à venir) des biotechnologies (chapitre 7), que l’on retrouvera synthétisées dans le Principe Responsabilité.

Mais « Essais philosophiques, du crédo ancien à l’homme technologique » présente de très nombreux autres pans de la pensée jonasienne, de ses conceptions théologiques (critique du dualisme gnostique au profit du monisme, impact du christianisme dans la trajectoire de l’histoire de la philosophie) à sa sublime analyse logique et ontologique de la compréhension de l’Histoire au travers des concepts de changement et de permanence (chapitre 12).

En cela, cette oeuvre constitue, finalement, une excellente approche de l’unité de la pensée de Hans Jonas de la gnoséologie, en passant par la biologie, jusqu’à l’immense Responsabilité envers les générations futures imposée par l’utopie technologique au coeur de nos sociétés, au travers de la critique de tout dualisme (voir à ce propos mon mémoire consacré à l’étude de Hans Jonas et de son oeuvre majeure).

J’en profite pour remercier chaleureusement Damien Bazin (professeur d’économie à l’université de Sophia Antipolis à Nice), qui m’a très aimablement fait parvenir un exemplaire de cette oeuvre, ainsi que pour sa… patience !